SPORT ET MOTIVATION : 6 CONSEILS POUR COMMENCER ET PERSEVERER

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Quoi de plus difficile que de trouver la motivation pour une activité que vous n’aimez pas faire, même avec les meilleurs vœux du monde ! Faites de l’exercice pour certaines personnes, suivez un régime pour d’autres, faites le ménage, etc… Si vous êtes dans cette situation, lisez la suite et oubliez votre bonne volonté…

PRATIQUEZ DES EXERCICES POUR RESTER MOTIVE

Vous avez récemment commencé un programme de remise en forme ou rejoint un club de sport pour la remise en forme ou la perte de poids. Au début tout s’est bien passé, vous avez emballé vos affaires à l’avance, la fatigue de la journée ne vous a pas arrêté, vous serez heureux de rencontrer de nouveaux amis et d’enfiler votre tout nouvel équipement.

Mais voilà, la motivation baisse inévitablement : tout devient inconnu, vous vous oubliez et commencez à reporter les séances. Vous avez maintenant manqué 3 semaines et n’osez pas revenir en arrière car vous avez peur de ne pas atteindre ce niveau. Vous abandonnez encore…

Ne paniquez pas ! Nous avons révélé 6 leviers incitatifs qui vous permettent de transformer vos limites en plaisir et en fierté d’atteindre vos objectifs. Êtes-vous intéressés?

  • Reconnaître les faits au lieu de vous juger, de vous critiquer ou de vous culpabiliser

Que vous commenciez un sport, que vous construisiez un projet, une entreprise ou que vous commenciez une relation, vous vivrez la phase de désillusion après l’enthousiasme entrepreneurial. Ce mécanisme psychologique naturel et bien connu est essentiel à notre progrès. Au début, nous avons besoin d’un peu d’inconscience pour nous remettre en question. Après avoir maîtrisé certaines compétences et expériences, il faut être capable d’analyser objectivement les faits pour évoluer. Nous commençons à réaliser nos limites et nos fantasmes. C’est une période difficile, appelée “désillusion”. 80% des gens s’arrêtent à ce stade pour les raisons suivantes.

Ils ont tendance à se rabaisser ou à se culpabiliser ou à critiquer les autres, ceux qui les empêchent de faire de bonnes activités. Ces deux attitudes doivent être évitées car elles peuvent miner votre estime de soi et votre confiance en vous. En fin de compte, vous êtes incapable de réaliser vos ambitions. Plutôt que de se blâmer, il vaut mieux reconnaître cette étape du développement humain normal et prendre des plans d’action appropriés pour cette situation. Les points suivants vous aideront à construire les différentes étapes d’une stratégie gagnante.

  • Rêvez et ressentez vos objectifs

Imaginez ceci : vous tenez votre bébé dans les escaliers. Vous pouvez à peine respirer, vos jambes sont tonifiées et il n’y a pas de douleur. Vous riez avec lui. Ou : Votre femme vous dit que vos abdos et vos épaules bien proportionnées sont bons. Quand vous vous regardez dans le miroir, vous sentirez que votre poitrine est grosse. Votre condition est très bonne, ça se voit !

Concentrez-vous sur les résultats que vous souhaitez obtenir, pas sur les tâches, les exercices, le stress ou la douleur que vous devez faire. Notre état mental se nourrit des pensées et des émotions que nous ressentons le plus souvent. Apprenez à programmer pour les objectifs que vous voulez atteindre. Cela vous rendra plein d’enthousiasme et de satisfaction. Pensez-vous que cette émotion vous aidera à passer à l’action ?

Enfin, sachez que si vous ne représentez pas fidèlement votre objectif, vous taperez toujours à côté de l’objectif, et vous serez déçu. Cela ne fera que nuire à nouveau à votre estime de soi et réduire vos chances de succès.

Ainsi, lorsque vous atteignez vos objectifs aussi précisément que possible, imaginez-vous :

• Que vois-tu ? Votre poids s’affiche sur la balance, vos épaules arrondies, vos abdominaux bien proportionnés, vos jambes fines… quel effet cela vous fait-il ?

• que veux-tu dire? Le rire des enfants qui jouent avec vous, les louanges de votre proche, votre respiration calme… comment vous sentez-vous ?

• Faites attention aux sentiments qui vous stimulent : fierté, satisfaction, plaisir, joie… En pensant à tout cela, décrivez ce que ressent votre corps.

Astuce : par exemple, montrez des photos de l’état que vous souhaitez dans votre salle de bain. Une fois que vous les verrez, cela stimulera votre cerveau à agir et à faire des choix.

  • Vérifiez vos progrès

Ce type de levier incitatif peut vous sembler basique, mais il peut distinguer ceux qui ont des motivations très volatiles de ceux qui restent les mêmes. Définissez un indicateur qui représente le mieux votre progression : votre poids, le temps que vous passez en cours réguliers, le nombre de flexions ou de pompes que vous pouvez effectuer en 1 minute, votre pouls au repos… un seul et concentrez-vous sur vous Attention, ressources, et de l’énergie pour le faire avancer.

Ajoutez ce que les anglo-saxons appellent un “tracking post”, qui fait suite au post. Dessinez un graphique qui représente l’évolution de votre indicateur au fil du temps. Montrez-le sur votre réfrigérateur ou là où vous marchez plusieurs fois par jour. Son effet est magique ! Vous passez encore et encore, sans même en avoir l’impression, mais votre subconscient fait les factures et vous stimule. Lisez-le une fois par semaine, notez votre score et demandez-vous “Comment puis-je améliorer ce score ?”.

Cet outil vous permet de vous concentrer sur la cible au lieu de l’ignorer. Si vous êtes performant, cela vous apportera beaucoup de satisfaction et vous motivera à ne pas perdre les bénéfices durement gagnés. Si vous êtes en retard, cela vous motivera à prendre des mesures immédiates et à ne pas laisser passer la situation négative.

  • Trouvez des motifs d’action pour la motivation 

Pour s’amuser à temps, il faut une raison d’agir. Si vous y pensez juste le jour où vous prenez la décision, cela ne durera pas dans le temps et ne supportera pas plus de fardeau que le kilogramme de farine que vous devez acheter sur le chemin du retour. Notez les raisons de vos actions et revoyez-les régulièrement. Cela vous gardera motivé, tout comme l’exercice régulier maintient vos muscles en vie.

• Énergétique

• Gardez le sourire et positif

• Beau, charmant et musclé

• Voir la fierté dans les yeux de votre femme

• Soyez un modèle pour les enfants

• Interrompre le rire prétentieux de Bruno pendant le match de tennis

• Avoir le torse d’un rugbyman…

Nos cœurs recherchent deux choses : comment obtenir plus de bonheur et comment éviter la douleur. Du bouddhisme à Freud, en passant par Pavlov, ce genre de mécanisme mental est le plus étudié dans notre cerveau. Parfois, la peur de tomber, la peur d’être puni, la peur de l’échec ou d’être humilié nous inciteront à prendre des mesures plus efficaces au lieu d’avoir des espoirs positifs…

Par conséquent, pour faire plus attention à votre motivation, veuillez utiliser ce levier. Utilisez votre liste de 10 raisons de réussir pour vous motiver, et découvrez-en 10 pour éviter la douleur de l’échec final.

Pensez maintenant à ce qui se passera dans le pire des cas si vous ne vous remettez pas en forme comme prévu. N’hésitez pas à en amplifier les conséquences pour que cela vous affecte. Ce n’est pas forcément agréable, mais c’est un outil très puissant sur le long terme.

  • Viser la confiance en soi : utiliser vos points forts

Bien que cela ne fasse pas partie de notre culture, la meilleure façon de renforcer la confiance est de renforcer nos forces. Ce sont les points où nous avons naturellement des installations. Nous avons plus de plaisir à les améliorer. Si nous travaillons dur, nous obtiendrons plus facilement de meilleurs résultats, ce qui renforce notre confiance en nous et notre désir d’apprendre. Nous entrons dans un cercle vertueux.

Renforcez vos points forts

Découvrez vos faiblesses et vos forces. Utilisez 20 % de votre entraînement pour développer les faiblesses que vous avez énumérées et 80 % de votre temps pour développer vos forces, alors faites ce que vous aimez le plus !

Au contraire, nous sommes habitués à vouloir améliorer nos faiblesses. A tel point que la plupart de mes clients ont du mal à déterminer leurs points forts. Ils n’ont pas développé une telle acuité. Si vous passez du temps sur vos faiblesses, vous faites quelque chose de douloureux et de négatif. Pour de petits résultats, beaucoup d’efforts sont nécessaires. Vous finirez par épuiser votre moral.

Vous ne devez pas cacher vos faiblesses, mais 20% de votre entraînement devrait être utilisé pour améliorer vos faiblesses et 80% devrait être utilisé pour faire vos choses préférées. Vous aimez le service ou l’appariement ? Il en va de même pour 100 exercices à la fois, essayez d’affiner votre précision ou votre force. Vous aimez sprinter à vélo ? Alors saisissez toutes les occasions de sprinter : panneaux de village, ponts, arbres et améliorez vos compétences. Attendez… En faisant cela, vous développerez votre propre style. Vous ne serez pas comme tout le monde, ni moyen ni standard, mais vous vous démarquerez à un ou deux points… commencez !

Votre cerveau est comme un muscle. Si vous souhaitez développer des qualités spirituelles telles que la concentration, la persévérance, le travail acharné, les réflexes ou la créativité, cela vous obligera à pratiquer régulièrement des exercices spécifiques. Si vous arrêtez, vous perdrez ces qualités. Afin de développer la qualité mentale, vous devez « exercer » votre cerveau grâce à un entraînement régulier.

Si une personne s’entraîne non-stop pendant deux semaines et dit ensuite “C’est bon, j’ai effectué un an d’heures de formation et je suis en bonne condition”, que penseriez-vous ? Il est fou ! Par conséquent, ne pensez pas que des séminaires, des rencontres avec des coachs ou la lecture de cet article suffisent à vous motiver. Entraînez-vous!

  • Considérez le pire des cas qui pourrait vous arriver (découvrez 9 “pires scénarios”) 

• Vous n’avez plus d’énergie, vous passez du temps devant la télé et ne vous occupez plus de la maison complètement délabrée.

• Votre partenaire promotionnel vous fait perdre votre sport préféré

• Les collègues se moquent de vous d’une manière méprisante

• Votre patron en a assez et vous a viré

• Essoufflement, boiterie et lenteur avec un petit effort

• Les douleurs au dos et aux genoux s’aggravent de jour en jour.

• Ce n’est plus une bouée sur le ventre, mais un signe du zodiaque

• Votre femme vous quitte pour embrasser un jeune homme grand et arrogant

• Votre enfant devient comme vous, mais vous déteste et finit par vous abandonner

Écrivez vos objectifs sur une feuille de papier et énumérez ci-dessous les raisons qui vous inspirent le plus. Ce sera votre feuille de route.

POUR CONCLURE 

La clé est d’organiser votre entraînement mental comme un exercice. La motivation ne fait pas exception, même si de nombreuses personnes pensent que “on l’a, ou on n’en a pas !”. Nous vous rappelons:

Exercice 1 : Reconnaître les faits au lieu de vous juger, de vous critiquer ou de vous culpabiliser

Exercice 2 : Rêvez et ressentez vos objectifs. N’hésitez pas à vous inspirer en postant des photos de vos rêves.

Exercice 3 : Vérifiez vos progrès. Évaluez vos points forts chaque semaine et trouvez des moyens de les renforcer.

Exercice 4 : Trouvez des motifs d’action pour la motivation. Énumérez les raisons de vos actions (conséquences positives et négatives).

Exercice 5 : Viser la confiance en soi : utiliser vos points forts. Ajustez vos pensées en lisant vos objectifs et vos motivations tous les jours jusqu’à ce que vous les gardiez à l’esprit.

Exercice 6 : Considérez le pire des cas qui pourrait vous arriver.

Bien sûr, n’oubliez pas que vous vivez encore des périodes de doute et de frustration, où vous vous sentez négatif ou pessimiste. C’est normal. Soyez humble. Ne vous culpabilisez pas ou ne critiquez pas les gens autour de vous. Appliquez plutôt une stratégie efficace : passez à l’action en réexaminant ces 5 exercices.

Rendez-vous sur l’un des clubs GIGAFIT ! Un programme personnalisé vous attend, et des coachs performants vous accompagnent. 

 Maintenant, c’est à votre tour !

Devriez-vous prendre une multivitamine ?

Techniquement, une multivitamine est un supplément qui contient plus d’une vitamine ; mais dans le langage courant, une multivitamine est un supplément qui contient plusieurs

Le Bodybuilding à domicile

Pour ceux qui débutent, la variété des différents sports peut rendre difficile de savoir par où commencer. Bodybuilding, powerlifting, powerbuilding, haltérophilie, CrossFit et plus encore.

follow
This error message is only visible to WordPress admins

Error: No connected account.

Please go to the Instagram Feed settings page to connect an account.